Que valent les cent propositions pour les start-up de Mounir Mahjoubi ?

Une centaine de mesures pour simplifier la vie des start-up ont été annoncées par Mounir Mahjoubi. Revenons sur les points positifs du plan «Action Startup» et là où ça coince.

Le secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, a présenté à l’issu du salon VivaTech, qui s’est tenu du 24 au 26 mai à Paris, une centaine de propositions pour les start-up françaises. Des mesures qui n’en sont pas toutes à la même phase – quelques-unes sont déjà lancées, la plupart en sont encore à un stade embryonnaire – mais ont le même objectif : simplifier la vie des start-ups et les aider à se développer en France.

VOIR AUSSI : Pour Mounir Mahjoubi, l’intelligence artificielle ne doit pas accentuer la fracture numérique

C’est à ce même salon qu’Emmanuel Macron avait dit, dans un tweet, vouloir faire de la France une «start up nation». La petite formule, désormais usée jusqu’à la corde, est visiblement devenue une feuille de route pour le gouvernement, qui s’évertue à mettre en œuvre de nouvelles mesures pour l’entreprenariat. «La France est mature au sujet des startups, les écosystèmes sectoriels sont déjà formés. Désormais, les entrepreneurs ont besoin qu’on aille vraiment dans le détail pour faire sauter les verrous spécifiques qui les freinent», a affirmé Mounir Mahjoubi sur le stand de Bpifrance, à VivaTech.

Pour faire «sauter ces verrous» et «ne plus jamais entendre ‘on n’a pas pu le faire en France’», le secrétaire d’État au numérique s’appuie sur quatre grands thèmes d’action, eux-mêmes déclinés en une dizaine propositions phares.

Ces mesures valent-elles le coup ? Sont-elles susceptibles d’améliorer significativement l’écosystème des start-up en France ? On fait le bilan.

Les dix mesures phares du plan pour les start-up

Commençons par le commencement, un résumé des objectifs de Mounir Mahjoubi pour améliorer la vie des start-up. L’ensemble de ce plan nommé «Action Startup» a été mis en ligne sur le site du gouvernement. Un dossier de presse résumant les objectifs est également disponible.

Ce plan passe par quatre grands axes mis en exergue par le monsieur innovation de l’exécutif : la simplification, le financement pour accompagner la croissance, l’aide au recrutement des talents et un accompagnement à l’international, en particulier pour les start-up les plus matures.
— Leer en mashable.france24.com/tech-business/20181008-cent-propositions-start-mounir-mahjoubi-mounir-french-tech

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.