La singularité, définie comme le moment où l’intelligence artificielle atteint le niveau de l’intelligence humaine, fait l’objet de multiples questionnements. Est-elle possible, souhaitable, inévitable ? Alors que robots et logiciels « intelligents » s’immiscent dans nos vies et notre société, cette singularité pourrait-elle représenter un danger pour la civilisation humaine ? Débuts de réponses et éclaircissements.

Dès la fin des années 1950, le mathématicien Stanislaw Ulam rapporte une conversation avec John von Neumann, dont il ressortit que « l’accélération constante du progrès technologique et des changements du mode de vie humain semble nous rapprocher d’une singularité fondamentale de l’histoire de l’évolution de l’espèce, au-delà de laquelle l’activité humaine, telle que nous la connaissons, ne pourrait se poursuivre ». Plus tard, en 1993, Vernor Vinge, professeur d’informatique et romancier de science-fiction, enfoncera le clou dans un article intitulé The Coming Technological Singularity: How to Survive in the Post-Human Era : « Dans les trente ans qui viennent, nous aurons les moyens de créer une intelligence surhumaine. Peu après, l’ère humaine s’achèvera »
— Leer en m.usbeketrica.com/article/2067-la-singularite-empire-des-machines

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.